samedi 19 janvier 2019

Coudre un manteau à carreaux sans craintes



Puisque cet hiver est celui des manteaux oversize à carreaux, je vous dit tout pour aborder un projet de manteau en Tartan sereinement : Comment gérer les raccords de motifs + quelques infos bonus à propos de la doublure et de la triplure (molleton -ouatine).

Qu’est ce que le Tartan ?

Le tartan est un tissu de laine typique de l’Ecosse dont les motifs de carreaux sont propres à chaque clan.
Stragier vous propose une collection de plus de 35 tartans tissés en Ecosse avec de longues fibres de laine peignée.

Les 3 « Oh bonheur ! » de cette collection : ils ne boulochent pas, sont infroissables et ne grattent pas !

Mais si je peux vous donner un conseil, mieux vaut surfiler les pièces même si l'ouvrage est doublé. Le montage est nettement plus confortable.

Comment couper un tissu à motifs ?


  • Prévoyez un peu plus de longueur de tissu pour pouvoir raccorder les motifs. Dans ce cas, le motif fait plus ou moins 15cm. Si le patron vous recommande 2,30m de tissu, prévoyez en 2,45m.
  • Pliez votre tissu en deux, endroit contre endroit et lisière avec lisière en veillant à ce que le motif soit aligné sur les deux couches. Ce serait dommage de tout placer correctement en fonction de la couche du dessus et que la couche du dessous soit en fait décalée…
  • Le truc pour les raccords de motifs, c’est de placer au même endroit du motif, des lignes qui seront cousues ensemble. Par exemple: les côtés d’une blouse.
  • Mais, il n’est pas possible de tout raccorder. Géométriquement parlant, et en fonction du droit fil, certaines pièces ne peuvent pas être placées pour se raccorder à celle à laquelle elles seront cousues. La question est régulièrement posée à propos des manches : comment raccorder les motifs aux emmanchures ? Il est souvent impossible de faire coïncider la géométrie du motif avec la géométrie des emmanchures et les droits fil de chaque pièce. 
Voici une photo de l'ensemble des pièces installées sur le tissu. (La formes sont déformées par la perspective. C'est qu'elle est longue la table...)


Dans quel ordre placer les pièces du manteau ?

  • Pour ce manteau, commencez par placer le dos sur le pli du tissu.  Personnellement, lorsque le motif du tissu présente des lignes, je ne mets jamais les bords du patron sur une de ces lignes. C’est tentant, mais non… Pourquoi ? Parce que du tissu ce n’est pas du papier : c’est souple. Même si vous avez mis du soin à superposer les motifs des deux couches de tissu, il y a de fortes chances pour que les lignes ne se superposent pas au millimètre près. Aligner une couture ou un ourlet sur une ligne de couleur, c’est prendre le risque qu’elle soit parfois plus épaisse ou parfois plus étroite sur l’ouvrage fini. Donc, je préfère placer la ligne d’ourlet « au milieu » d’une large plage de couleur.
  • En suivant le motif, placez le devant pour aligner l’angle de l’aisselle et l’angle de l’ourlet avec ceux du dos.
  • En fonction du devant, placez la parementure devant. En fonction de la parementure devant, placez l’enforme devant et en fonction de cette dernière, placez l’enforme dos.  Pour aligner facilement les pièces sur le motif sans trop réfléchir, je place ma pièce contre celle à laquelle elle sera cousue (au bon endroit). Sur la pièce de patron, je dessine le motif (qui se voit à travers le papier de soie) au crayon. Je peux alors déplacer la pièce de patron pour laisser de la place aux marges de couture en l’alignant avec le dessin.

  • En fonction du dos, placez le dessus de col.
  • En fonction du dos, placez la parementure dos. (La parementure se pose sur le dos.)
  • Dans ce cas, la manche ne peut pas être placée sur le motif en fonction du devant ou du dos. Voyez le droit fil pointé sur la photo. Si je mets la manche comme elle sera cousue, le droit fil ne correspond pas à celui du tissu. Donc, inutile de se tracasser. Je mets la manche là où il y a de la place et en respectant le droit fil. Sur la photo, la manche est placée comme elle sera assemblée avec le devant. Voyez le droit fil montré par le doigt. Et comparez-le avec le motif et le droit fil du tissu. Il y a comme un conflit...
  • En fonction de la manche, placez la première paire de bas de manche et ensuite, la seconde paire de bas de manche.
  • J’ai choisi de mettre la poche à 45 °.
  • Le dessous de col peut être placé n’importe où (toujours en respectant le droit fil).


À propos de la doublure

La doublure utilisée est en (tri)acétate. C'est donc une fibre artificielle : fabriquée à partir d'une matière naturelle et transformée chimiquement.

Elle permet un enfilage facile du manteau et un porté qui glisse sur les vêtements.
L’acétate étant une fibre artificielle, elle est plus respirante qu’un polyester.


À propos de la triplure

Le tartan étant relativement fin, mieux vaut affronter le froid avec un manteau matelassé.
Ce manteau est triplé avec une ouatine (un molleton) thermocollant. 

Il est composé d’une fibre de synthèse au haut pouvoir isolant. Le résultat est incroyable : la ouatine est fine (6mm), le manteau reste léger et on y est bien au chaud.

L'utilisation de cette ouatine est simple : il suffit de l’entoiler à la doublure avant la coupe des pièces. Petit conseil toutefois : mieux vaut repasser côté doublure.

Personnellement, j’ai préféré couper les pièce en couche simple et non la doublure pliée en deux et ceci à cause des épaisseurs. Dans ce cas, il faut veiller à retourner les pièces miroir pour bien couper les pièces de droite et les pièces de gauche du manteau.




2 commentaires: