mercredi 21 février 2018

Initiation au patronnage - partie 3 : l'essayage de la jupe droite

Je vous l’avais promis dans la partie 2 de cette initiation, alors faut bien que je m’y colle…

Voici donc l’essayage de la jupe droite!

Comme pour les mesures dans la partie 1, sachez que l’on ne peut pas faire un bon essayage sur soi-même !!!
Si le vêtement est pour vous, faites-vous aider!!

D’abord, la préparation du travail…
Comme on ne sait pas trop ce qui nous attend (si on le savait on aurait pas besoin de faire un essayage…) on va prendre nos précautions et travailler sur une toile…
Une toile est un prototype de vêtement réalisé dans un caliquot ou un autre tissu bon marché.
On sera peut-être amené à couper dedans, donc il vaut mieux ne pas la réaliser dans le tissu définitif.

Les règles de base pour réaliser une toile, peu importe laquelle, sont :
  • ajouter des valeurs de coutures généreuses (au moins 2 cm). Si on doit ouvrir pour agrandir, c’est mieux d’avoir un peu de réserve.
  • Réglez votre machine sur la longueur de point maximale, ce sera plus facile si on doit découdre.
  • Toutes les lignes d'aplomb doivent être tracées sur la toile.
    Vous vous demandez peut-être ce que c’est qu’une ligne d’aplomb… et bien ce sont les lignes qui DOIVENT être parallèles au sol quand le vêtement est porté. En fait ce n’est pas difficile, on s’en sert aussi pour prendre nos mesures (Tour de poitrine, Tour de taille, Tour de hanches). On peut aussi tracer les milieux devant et dos. C’est un peu moins utile, mais ça ne peut pas faire de mal… :-)
    Assurez-vous que ces lignes soient bien marquées, bien visibles.

Ok? On commence?

Toutes les initiations au patronnage commencent par la jupe droite.
Ce n’est pas pour rien… C’est évidemment parce que c’est le vêtement le plus facile!
Il est donc fort peu probable, si vous avez bien pris vos mesures, que vous ayez une jupe trop étroite ou trop large…

Nous allons donc nous concentrer essentiellement sur le haut de la jupe.

Imaginons 2 personnes ayant les mêmes mensurations…

Si nous les regardons de profil, il est possible que nous obtenions des silhouettes aussi différentes que ceci…



La première, plus large de hanches, aura forcément moins de volume à l’arrière que la seconde…

Qu’est-ce que cela implique?

Reprenons le même dessin…


On imagine aisément que la ligne bleue et la ligne rouge n’auront pas les mêmes dimensions.
La ligne rouge sera forcément plus longue puisqu’elle englobe un volume plus important…

Oui mais voilà, nous on essaye de leur faire mettre la même jupe…

Essayons d’habiller notre dessin…



Bon d’accord, j’ai un peu caricaturé, mais le principe est là…

Comme j’ai besoin de plus de longueur pour épouser les formes de mon modèle 2, et que je n’ai pas cette longueur, inévitablement toute la jupe est entraînée vers l’arrière et remonte…
Logique non?

Là on a deux solutions :
  1. on s’assied par terre et on pleure…
  2. on fait marcher nos petites cellules grises…
Je vote pour la deuxième option…
D’autant que la solution est facile a trouver…

On l’a déjà dit, il nous manque de la longueur au dos…
Pas de souci, il suffit d’en ajouter.

Oui, mais ma couture de côté, elle, est correcte…
Ok, voici ce que je propose, on ouvre toute la largeur du dos au niveau de la pointe des pinces et on corrige l’aplomb en descendant le bas de la jupe.

Ce qui de profil nous donnera…



Voilà qui parait mieux…

On regarde ce que cela donne sur le patron?

On ne va forcément s’occuper que de notre dos.
On a coupé dans notre toile?… qu'à cela ne tienne, coupons aussi dans notre patron…



On ouvre en parallèle la partie la plus proche du milieu de la valeur que l’on a trouvée lors de l’essayage (celle qui permet d’ajuster l’aplomb.)



Et on fait pivoter l’autre pièce de manière à reformer la pince sans modifier la longueur de la couture de côté…



Vous avez vu?
Vous avez remarqué?

En pivotant la pièce de côté, on a augmenté la profondeur de la pince…
C’est logique puisqu’on a plus de volume à envelopper…

La ligne de la couture de côté s’est quant à elle redressée.
C’est normal aussi…puisqu'on a moins de volume aux hanches.

Nos contours (taille et hanches) n’ont pas bougé… on a juste ajusté les profondeurs de nos pinces (dos et côté) afin qu’elles s'ajustent parfaitement aux formes du mannequin.

Il est possible que vous ayez à faire la correction inverse.
Dans ce cas, on ne va pas couper dans la toile, mais reprendre en pinçant…
Et dans le patron, on va descendre la pièce la plus proche du milieu et pivoter l’autre pièce pour refermer la pince…
Je ne vous fais pas de dessin, si vous avez bien compris la logique de ce qu'on a fait dans ce post, cela doit vous paraître limpide…

Et voilà… Essayage terminé...

Une bonne chose de faite…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire